Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Amertumes

Provisoire V

30 Avril 2009 , Rédigé par Darius Hyperion Publié dans #Sonnets

Regardez-le sombrer, paisible, silencieux,
Dans le Gouffre sans Fond de la Mer qui l'avale  ;
Regardez-le céder à la Lune rivale
Le Trône constellé du Royaume des Cieux.

Les Coups de l'Air du Soir, cet Assassin vicieux
Que rend saoul et tremblant la Chaleur estivale,
Déforment sa Dépouille en un immense Ovale ;
Son Sang teinte les Flots, mais lui chute insoucieux.

Bien sûr, il renaîtra d'un autre Crépuscule,
Pour le Cycle éternel que le Savant calcule :
Il n'est pas de Mystère à son Détachement.

Mais Moi qui le contemple au Bout de ma Presqu'Île,
Ce Condamné si calme en son Effondrement,
Je voudrais comme lui mourir digne et tranquille.

 

 

 

Provisoire I
Provisoire II
Provisoire III
Provisoire IV

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Patrick 03/05/2009 15:47

Je viens de lire votre série de "Provisoire". Vos textes ont un contenu très puissant me rappelant les poèmes saturniens.

Darius Hyperion 03/05/2009 18:51


Provisoire, titre à l'image de ce que nous sommes en ce bas monde.
Ce sont des textes écrits dans des moments de cafard.
Merci de la comparaison avec Verlaine, sans doute est-ce exagéré.