Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Amertumes

La Nuit du chasseur

9 Novembre 2009 , Rédigé par Darius Hyperion Publié dans #Sizains

L'Ombre s'allonge en tout Endroit,
Le Soir revient avec le Froid,
C'est l'Heure de rentrer, c'est l'Heure
          Où la Ville s'endort,
          Où deux larges Yeux d'Or
S'ouvrent au pied de ma Demeure.

Un Bâillement laisse entrevoir
L'Éclair d'un Croc perçant le Noir ;
Et bientôt c'est la Farandole :
          Ils courent dans la Nuit,
          L'un chasse, l'autre fuit,
Un Cri s'effarouche et s'envole.

Les Étoiles pour seuls Témoins
Ne rapporteront néanmoins
Que d'improbables Commérages
          Sur un Monstre velu,
          Un Tueur résolu,
Qui rôderait dans les Parages.

Au Matin le Peuple groupé
Veut mon Chat sur le Canapé ;
Mais qui dans cet Être fragile
          Vautré sur son Coussin
          Verrait un Assassin
Aussi redoutable qu'agile ?

Il ronfle comme un Bienheureux
Sur le Tissu qui forme un Creux.
Où sont les Lames acérées
          Qui meurtrirent les Chairs ?
          On met tout à l'Envers,
Il dort toutes Griffes rentrées.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Nhand 08/01/2010 13:48


Je vous ai lu en gardant un oeil sur ma chatte... Elle dort paisiblement sur son pouf. Les griffes ? Elle ne s'en sert que pour me taquiner dans nos jeux... Les oiseaux ? Elle ne les voit qu'à
travers la fenêtre où elle peut rester immobile longtemps... Quant aux rongeurs, je crois qu'elle n'a même pas conscience de leur existence !!! (sourire)
Sympathique poème qui me rappelle surtout que l'Homme est un milliard de fois plus cruel que n'importe quel matou !

Excellente année 2010 !

NH


Darius Hyperion 09/01/2010 10:10


De même, meilleurs voeux pour cette nouvelle année.


hanternoz 09/12/2009 07:30


Bonjour

Joli poème. Il est vrai que nos matous sont des tueurs et font des ravages terribles chez les jeunes oiseaux au printemps.
Le mien est un chat de salon, il se contente de chasser les mouches, mais avec une grande conviction.
Amitié


Darius Hyperion 09/12/2009 09:14


Bonjour,
Les miens aussi sont des chasseurs de salon. Mis à part la croquette sauvage et le jambon rosacé, ils ne font pas beaucoup de victimes.
Merci de votre passage


bulle 25/11/2009 20:33


oups.. 23 jours de retard, mais je n'avais pas oublié : joyeux anniversaire


Darius Hyperion 26/11/2009 09:20



Pas grave...
MERCI



bulle 25/11/2009 20:32


héhé fais gaffe.. un + un.. je suis arrivée jusqu'à 5 et je t'assure que ça fait beaucoup beaucoup trop... (il ne m'en reste plus que 3 mais c'est très suffisant)..

Ah oui le texte oups.. je passais par là.. Rien à (re)dire ou à relire, mon oreille musicienne a justement apprécié le rythme, et les chatoiements ;))


Darius Hyperion 26/11/2009 09:19


Ben c'est surtout que l'Unique s'ennuyait un peu. Je me suis dit qu'en prendre un deuxième l'occuperait un peu, même s'ils se battent.

Merci


jfb 09/11/2009 16:23


C'est sans doute par inadvertance que le dernier vers de la troisième strophe compte 7 syllabes, et pourtant, j'aime assez le rythme ainsi obtenu, où le mètre du dernier vers est comme un compromis
entre ceux utilisés pour les cinq premiers et laisse en quelque sorte la strophe en suspens.
Sinon, si on veut absolument garder le même schéma que dans les autres strophes, on peut toujours remplacer ce vers par "Qui rôderait dans les parages" (ou quelque chose du genre) mais je ne sais
pas si l'on y gagnerait beaucoup...


Darius Hyperion 10/11/2009 09:22


Exact ! ce vers compte sept syllabes et c'est une erreur !
Je corrige en retenant votre proposition, quoique j'eusse préféré garder le verbe hanter.
Merci de m'avoir signalé ce vers boiteux.

Cordialement

PS
Il est vrai aussi qu'un vers de 7 syllabes en fin de cette strophe peut donner quelque chose de progressif remarquable. A noter quelque part...