Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Amertumes

Fantasme III

7 Janvier 2012 , Rédigé par Darius Hyperion Publié dans #Sizains

Tu te cambres sur moi,
Seins dressés vers la Lampe
,
Qui dessine sur toi
Comme une Ombre qui rampe
À chaque Mouvement,
Chaque Gémissement.

Les miennes sur tes Hanches,
Tes Mains sur mes Genoux,
Si quelquefois tu flanches
Je te ramène à nous
D'une puissante Étreinte,
Pour un peu je t'éreinte.

 
Mon Sexe distendu,
Ruisselant de Salive,
Dans ton Sexe fendu
Comme un Porche en Ogive,
Je suis devenu Clé
De ton Ventre musclé
 
Qui va, qui vient, qui plisse,
S'arque, se tend, se tord,
Glisse et sera Complice
De ma petite Mort ;
Car tout soudain j'explose
Dans ta Vulve qui glose.
 
Tu râles et souris,
La Tête ébouriffée ;
Moi, comme un Malappris,
Je la garde étouffée
Ma Clameur, je suis fier.
Mais déjà c'était hier.
 
Un nouveau Jour commence,
Dormons jusqu'au Matin ;
Une Torpeur immense
Peu à peu nous atteint.
Dans les Draps qui témoignent,
Les Rêves nous éloignent.

 

 

 

Fantasme I
Fantasme III

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Monicalisa 12/03/2012 15:41


et bien c'est plus que chaud, quel écrit, quelle fougue et quelle belle passion, l'amour !


bonne journée

Darius Hyperion 12/03/2012 17:47



L'amour physique est sans issue. (Gainsbourg)


Merci de votre passage