Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Amertumes

L'Arime

1 Septembre 2007 , Rédigé par Darius Hypérion Publié dans #Quatrains

sA.jAllais)
Copier c'est voler 
Par
flayJalousieJqu'ellesacouvent,
Les
JNonnesFcloîtréesgduVCouvent
Disent
gdanslunBDédainjtrèsqfier
Qu'à
hseswYeuxil'onZnekpeutPserfier.
Copier c'est voler
Il
TestIditmpourtantNdansblaSVille
Que
nlafRimeBestYbienCjolieGFille :
Nombreux
llesoCharmesmqu'ellemtient
Pour
AceluiXquiDseraSpatient.
Copier c'est voler
J'en
FsaisKqueMlesGGiflesmchâtient
Lorsque
HleseVœuxGtropws'initient
ÀyvouloirspasserMl'Examen
Qui
lmèneraitkjusqu'àal'Hymen.
Copier c'est voler
Quitte
NàZprovoquerBl'Abbaye,
Certains
syLlaissèrentfleurWPaye
Pour
VluiJoffrirNOraeteParfum...
Noyés
raujourd'huiIdanslleyRhum.
Copier c'est voler
Mais
xqu'est-ceqqueGBijouxBetxGemme
Sur
OlagBeautéxdeOcettesFemme ?
Elle
kquiPs'égaledàxVénus
Se
NsoucieQpeuydesLParvenus.
Copier c'est voler
Vers
melleHmesqSentimentsTpenchent
Quand
XelleEpassexsousTsonPPschent
Et
uvaWroulantNcommeelaxMer
Le
PVerbetqueHjeDveuxQaimer.

 

 

L'homme insulté‚ qui se retient
Est, à coup sûr, doux et patient.
Par contre, l'homme à l'humeur aigre
Gifle celui qui le dénigre.
Moi, je n'agis qu'à bon escient :
Mais, gare aux fâcheux qui me scient!
Qu'ils soient de Château-l'Abbaye
Ou nés à Saint-Germain-en-Laye,
Je les rejoins d'où qu'ils émanent,
Car mon courroux est permanent.
Ces gens qui se croient des Shakespeares !
Ou rois des îles Baléares!
Qui, tels des condors, se soulèvent !
Mieux vaut le moindre engoulevent.
Par le diable, sans être un aigle,
Je vois clair et ne suis pas bigle.
Fi des idiots qui balbutient !

Gloire au savant qui m'entretient!

Alphonse Allais - Le sourire - 7 décembre 1901

 

 

Rimes riches à l'oeil

Etonnant le jury par sa science en dolmens
Le champion de footing du collège de Mens,
Gars aux vaillants mollets, durs tel l'acier de Siemens,
A passé l'autre jour de brillants examens.
Que je sois foudroyé sur l'heure, si je mens !
In corpore sano, vive Dieu ! sana mens.

PS J'entends murmurer quelques personnes dans l'assistance et prétendre que sur ces six vers, pas un ne rime. Ne vous ai-je point prévenu que ce petit poème était dû à M. Xavier Roux, le poète sourd-muet de Grenoble ?
En matière de rimes, les sourds, comme l'indique leur nom, ne connaissent que d'ophtalmiques satisfactions.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article