Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Amertumes

Le Courage

4 Mars 2009 , Rédigé par Darius Hyperion Publié dans #Sonnets

Et s'il n'en reste qu'un, je serai celui-là !
Victor Hugo, Les Châtiments, Ultima Verba

Combien d'Hommes tombés sur un Champ de Bataille,
Au Nom d'un Idéal, le dernier, le plus grand,
Qui virent avec eux, fauché parmi le Rang,
Leur Frère d'Enthousiasme ouvert jusqu'à la Taille ?

Combien d'autres jetés à l'Ombre sur la Paille,
Roués de Coups sous l'Œil d'un Juge intolérant,
Pour une Opinion propre, un Avis différent
De celui que proclame un Tyran qui ripaille ?

Héroïsme glorieux, stupide Aveuglement ?
Qu'importe ! Tête haute au Milieu du Tourment,
Ils sont dans nos Esprits les Phares de l'Histoire.

Cette Légion d'Honneur que le Sort accabla,
A-t-elle fécondé ce Temps blasphématoire ?
Et s'il n'en reste qu'un, serai-je celui-là ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Philippe+Lemoine 19/04/2009 15:27

S'il en reste qu'un, demeure celui là car de la beauté de tes vers, tu honores la poésie...

Darius Hyperion 20/04/2009 08:53


Je fais de mon mieux en tous cas.
merci


maminova 26/03/2009 09:38

mince ! z'arrive après la bataille: stroumpf grognon contre stroumpf savant ? arf !excellent sonnet, comme d'habitude , comme quoi la rigueur n'est pas un handicap! amicalement

Darius Hyperion 28/03/2009 10:00


Ce n'est rien, un fâcheux qui a la prétention de faire des vers classiques mais qui sait à peine ce qu'est une rime. J'ai eu le tort de lui proposer mes services il y a longtemps, depuis il me
harcèle dès que quelqu'un, quelque part sur le net, relève une erreur de versification et le fait savoir.

Merci de votre passage


ghislain hammer 14/03/2009 16:28

cher Darius, tu te trompes complet, je n'ai jamais sous-entendu que c'était toit ce Jules, si tu regarde bien, tu verras que le commentaire qui parle de toi sur le blog d'Alice a été écrit par Darius Hyperfion et que son IP n'est pas le même que toi. Avant de raconter des sottises, on vérifie. Te concernant, j'ai fait mes recherches, je sais qui tu es, d'où tu viens, où tu vis et sur et quel ordinateur tu travailles le plus. Mais il est clair pour moi que ce Jules, s'il n'est pas toi, écrit de la même manière que toi. Pour ma part, je sais que c'est toi. Mais tu vas encore dénigrer les faits. Je n'ai pas à m'excuser et je crois que tu devrais en premier lieu toi même t'excuser. Car aucun moment, je n'ai parlé de toi. Mon com s'adressait à ce Jules. Mets tes lunettes, tu en auras besoin.Finalement ton site sème ce que tu as récolté : un égo énorme qui te conduit à recevoir des messages d'insulte sur ton blog dont je n'en revendique que quelquies uns. Mais je reste poli, toujours poli.Chez Alice, on peut laisser des coms sans se faire modérer, ici ce n'est pas possible. Fais-tu le tri ? certainement...Tu peux tout balancer sur moi sur le site d'Alice Hugo mais toi rien n'apparaît, pour quelqu'un qui joue le prof, c'est pas très bon pour l'ouverture d'esprit.Je sais que tu ne montreras jamais tes torts, cela ne sert à rien de discuter plus longtemps. Reste comme tu es, moi j'en rigole. A bientôt. J'attends tes excuses sur le blog d'Alice. Merci.

Darius Hyperion 15/03/2009 10:46


Merci pour cette gloire inespérée.


Patrick 05/03/2009 00:10

Joli sonnet. Oui notre temps "blasphématoire" est bel et bien le résultat de deux guerres mondiales et ... d'une longue période de paix pas tellement mise à profit pour élever l'Homme. Mais gardons espoir, le balancier finira bien par repartir dans l'autre sens.

Darius Hyperion 05/03/2009 13:44


C'est la luuu-tteuu finaa-leu
Groupons nouuu Zet demaiiin !

Merci