Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Amertumes

Fables express IX

29 Septembre 2007 , Rédigé par Darius Hypérion Publié dans #Fables express

J'avais deux Chats à la Maison
Qui ne furent guère efficaces
Lorsqu'un Gredin, Fils de Prison,
Vola mes Meubles et mes Tasses.
Médor depuis veille au Gazon.
M: Un Chien vaut mieux que deux Tue-le-Rat.

Le dernier Hêtre du Bosquet
Tomba sous la Hache maudite
Par un petit Matin frisquet.
Depuis le Peuplier s'invite
Avec ses Airs de Freluquet.
M: Un seul Hêtre vous manque et tout est des Peupliers.

Il disait à Romy Schneider:

« Vous êtes une grande Actrice,
Vous prendrez sa Grâce et son Air
À la célèbre Impératrice.
»
M: Tout, tout, tout, vous serez tout de la Sissi.

Le Tsunami vient de frapper.
Tant de Blessés à s'occuper !
Aussitôt l'OEuvre charitable
S'empresse, en Sainte véritable.
M: Béni soit qui Malais panse.

Lou Caga Blea Brigand
Claque un Argent intrigant.
La Justice bientôt pense
M: Au Niçois qui mal dépense.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

clo 24/06/2008 17:00

Je ne connaissais pas du tout les fables express. Mais quel régal !Merci pour ce bon moment.Cordialement. Clo

Darius Hyperion 24/06/2008 20:23


C'est plus marrant que les haikus.
A pratiquer sans modération !
Cordialement


Patrick 22/10/2007 11:28

J'aime cette poésie joyeuse apportant un ton nouveau. Et dans le respect de la poésie classique, c'est encore meilleur.

Darius Hypérion 22/10/2007 11:35

La fable express a surtout été pratiquée à la fin du XIXème et au début du XXème siècle. Les grands maîtres en furent l'incontournable Alphonse Allais et Willy, premier mari de Colette. Boris Vian en faisait encore après la 2nde guerre mondiale. C'est un genre délassant, comme je me suis beaucoup amusé avec les fatras et les fatrasies.Merci de votre commentaire

Alice HUGO 12/10/2007 17:06

Bonjour, Darius.Est-ce les rayons de mon Soleil qui t'ont attiré sur mon site ? L'on pourrait le croire si l'on s'en réfère à Homère qui nommait le Soleil " Hypérion " , dans ses textes...Quel que soit le vecteur, je te remercie - outre ton plaisant commentaire - de m'avoir conduite jusqu'à  Saturne...Je n'ai lu que les poèmes de cette page, mais je reviendrai plus longuement  - et dans le bon ordre - faire des incursions sur ta Planète car j'aime beaucoup ce que je lis ici.Rime riche, originalité du verbe, fond intelligent avec, en prime, un ton jubilatoire qui engage à poursuivre la lecture.A tantôt, donc - dès que j'aurai réussi à soudoyer Chronos !!!Cordialement,                                 Alice.

Darius Hypérion 12/10/2007 23:50

Bonsoir Alice,C'est le nom (pseudo ?) de Hugo qui m'a attiré chez toi. Hugo, soleil de poésie, étoile incomparable...Encore que je lui préfère l'astre noir que fut Baudelaire. Mais passons.C'est au hasard de mes errances sur la toile que j'ai trouvé ton blog.J'ai également un problème avec Chronos, mais je ne manquerai pas, moi aussi, de faire de plus amples incursions chez toi.Merci de ton passage.