Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Amertumes

Infiniment rien

14 Août 2015 , Rédigé par Darius Hyperion Publié dans #Contrerimes

Je ne suis qu'un peu de Poussière
        Qui, le sixième Jour,
Devint Argile en Bloc autour
       
D'une Onde prisonnière.

Je suis un Spasme du Néant,
        Une Équation probable,
Un Poisson perdu sur le Sable
        Fuyant son Océan.

Je suis un Epsilon quantique
        Doué d'une Âme, au Fond,
Ce Chat mort-né qui se morfond
        Dans sa Boîte ubique.

Je suis un Point du Firmament,
        Un Météore, un Autre,
Parmi les Étoiles la nôtre
        M'a fait d'un Bâillement.

Je ne suis qu'un peu de Poussière,
        Un Vide abstrait qui bout,
Un Singe nu qui va debout
        Vite dans la Lumière.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jules 15/01/2017 23:33

Desmond Morris fait t'il parti des muses qui ont présidé à l'élaboration de ce poème ? Comme cela est bien tourné et tellement vrai !

Darius Hyperion 16/01/2017 13:28

Je ne connaissais pas. Je me suis surtout inspiré d'Erwin Schrödinger et de son célèbre chat.