Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Amertumes

Chez un bouquiniste

25 Octobre 2013 , Rédigé par Darius Hyperion Publié dans #Griffures

Dans chaque Marge l’Écriture,
          Presque une Enluminure,
S’étale comme des Rameaux ;
          Une main féminine
Sans aucun doute tint la Mine
          Qui griffonna ces Mots.

C’est un vieux Livre de Poèmes
          – Vers mauvais, mais bohèmes –
Qu’un Bouquiniste vend pour rien,
          Sans Nom, sans Titre ou Date,
Corné, roussi, portant Stigmate
          D’un Spleen baudelairien.

Parfois des Rimes entourées,
          Des Lignes préférées,
Un Que c’est beau ! tremblant d’Émois ;
          Cette Tache : une Larme
Peut-être coulée avec Charme
          Au Long d’un frais Minois ?

Mais l’Auteur est vraiment trop mièvre
          Et trop empli de Fièvre,
Le Bouquin retourne à son Bac,
          Tandis que l’Inconnue,
Tel un Fantôme s’insinue
          Tout au Fond de mon Sac.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article